Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 13:13

 

L’animal préféré des Tsiganes, le niglo. Animal sage, tantôt créateur du feu, tantôt de l’agriculture, son culte s’est répandu dans tout le nord du Proche-Orient et dans l’ensemble des mythes iraniens.
Cet animal bienfaisant et bénéfique, de par sa résistance aux hauts voltages, tout comme d’ailleurs la salamandre, est le symbole vivant du paratonnerre. Les enfants gitans portent souvent autour du cou une patte de hérisson pour les protéger des éclairs et du danger, car la griffe en est la défense. En effet, la vie nomade près des forêts a toujours fait craindre la foudre comme un fléau inévitable.
Symbole vivant de la survie, aujourd’hui protégé, le hérisson ou petit cochon sauvage, fut souvent le seul festin pour les Tsiganes ! Enrobé de glaise argileuse et posé sur des braises ou des pierres chaudes, sa chair délicate et fondante, à l’odeur de noisette, en fait depuis toujours un plat de prédilection.
Dans l’ancienne Égypte, on croyait que le hérisson protégeait les morts.
Pour les Romains de l’Antiquité, le hérisson était un animal d’une grande importance lors d’une coutume qui nous est très familière aujourd’hui. En effet, le 2 février de chaque année, les anciens Romains tentaient de prévoir l’arrivée du printemps en observant le hérisson sortir de son terrier. Si le hérisson voyait son ombre (et avait peur), cela signifiait que l’hiver allait durer encore six semaines. Dans le cas contraire, cela signalait l’arrivée du printemps.
L'iconographie médiévale a fait du hérisson le symbole de l'avarice et de la gourmandise.
Par ailleurs, on raconte que les hérissons sont perçus comme des animaux sacrés en Chine et qu'aucun mal ne leur est fait.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Nacha
  • Le blog de Nacha
  • : la découverte d'autres mondes! la découverte de soi! l'affranchissement de toutes barrières...
  • Contact

Recherche

Catégories